papillon monarque sur les fleurs rosesLa diversité biologique (ou biodiversité) fait référence à la diversité naturelle de la vie sur Terre, soit la variété complète des espèces de plantes, d’animaux, de microorganismes ou des écosystèmes au sein desquels ils évoluent. Cette diversité est liée à la qualité de l’air que nous respirons, de l’eau que nous buvons, des sols qui produisent notre nourriture et des terres que nous exploitons pour leurs richesses naturelles.

La perte de biodiversité, causée notamment par l’urbanisation et la destruction des habitats, le changement climatique, les espèces envahissantes, la chasse et la pollution, est l’une des menaces environnementales les plus graves auxquelles la planète est confrontée.

Même si le ministère des Richesses naturelles et des Forêts est le principal responsable de la lutte à la perte de biodiversité en Ontario, plusieurs ministères gouvernementaux ont un rôle important à jouer. De nombreuses politiques, réglementations et lois sont utilisées par l’Ontario afin de gérer la faune et la flore, notamment la Loi de 2006 sur les parcs provinciaux et les réserves de conservation, la Loi de 1997 sur la protection du poisson et de la faune, la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition et la Loi de 2015 sur les espèces envahissantes.

Réussites attribuables à la Charte des droits environnementaux (CDE)
  • Trois demandes d’examen en vertu de la CDE (voir les rapports annuels de 1999-2000, 2002-2003 et 2004-2005) exigeaient toutes une refonte du cadre réglementaire désuet de l’Ontario en matière de protection des espèces en péril. Le commissaire à l’environnement a réitéré les préoccupations des auteurs des demandes et le gouvernement a finalement accédé à leur requête en proposant une nouvelle réglementation, en consultant l’avis du public par l’entremise du Registre environnemental, puis en adoptant la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition, qui a apporté des avancées plus que nécessaires en matière de protection des espèces en péril.
Recommandations importantes du CEO demeurées en suspens
  • Dans le rapport spécial de 2009 sur la Loi de 2007 sur les espèces en voie de disparition, le CEO recommande au gouvernement de l’Ontario de définir une responsabilité législative pour surveiller l’état de la biodiversité de la province et faire rapport à ce sujet. L’Ontario n’a toujours pas récolté suffisamment de renseignements de base ni effectué la surveillance continue nécessaire des changements, deux composantes essentielles à l’efficacité d’un plan de préservation de la biodiversité.
Rapports du CEO sur la biodiversité

Le CEO a rédigé des rapports approfondis sur la biodiversité et traité d’enjeux relatifs à la conservation de la biodiversité, aux espèces en péril, aux espèces envahissantes et à la gestion des poissons et de la faune. Vous trouverez ci-dessous une sélection des rapports et articles du CEO sur les enjeux liés à la biodiversité (voir également les zones protégées et l’aménagement du territoire). Vous pouvez également utiliser la barre de recherche ci-dessus afin de trouver un mot ou une phrase spécifique sur le site Web ou dans les rapports.

Protections, interdictions règlements sur l’habitat

Gestion du poisson et de la faune (voir également espèces en péril)

Haut de page