Les zones protégées provinciales (parcs provinciaux, réserves de conservation, régions sauvages et zones dédiées aux fins de protection) sont des terres protégées légalement contre la plupart des développements destructeurs pour l'environnement. Les zones protégées sont déterminées afin de protéger des caractéristiques naturelles et culturelles, maintenir la biodiversité et fournir des occasions de pratiquer des activités récréatives compatibles.

Ces zones peuvent contenir une forêt ancienne, des lacs, des rivières et des terres humides, des sites archéologiques ou d’autres éléments de valeur culturelle ou l’habitat de plantes et animaux rares ou en voie de disparition.

Par conséquent, les zones protégées sont des refuges indispensables à la diversité biologique (la diversité naturelle des animaux, plantes et autres êtres vivants). Elles peuvent servir de sanctuaire pour la faune, offrir un couloir naturel pour se déplacer et contribuer à la pureté de l’air et de l’eau. Les zones protégées donnent aussi aux Ontariens des occasions de jouir du plein air et d’apprécier le silence, l’obscurité et la nature. Être en contact avec la nature réduit le stress et améliore le bien-être physique et mental tant chez les adultes que les enfants.

L’Ontario ne compte pas suffisamment de zones protégées. En vertu des objectifs d’Aichi pour la biodiversité, le Canada s’est engagé à protéger 17 % de ses terres et de ses eaux intérieures, mais l’Ontario ne fait pas sa part. À l’heure actuelle, les zones protégées ne représentent que 10 % du territoire de l’Ontario. Alors que le développement empiète constamment sur les zones d’intérêt écologique, l’Ontario a pour ainsi dire éliminé son budget pour acquérir des zones protégées.

Le ministère des Richesses naturelles et des Forêts (MRNF) est responsable de la gestion des 629 parcs provinciaux et réserves de conservation en vertu de la Loi de 2006 sur les parcs provinciaux et les réserves de conservation (LPPRC). Les 11 régions sauvages sont régies par la Loi sur la protection des régions sauvages. La Loi de 2010 sur le Grand Nord permet de créer une quatrième classe de zones protégées (« zones dédiées aux fins de protection ») avec le consentement local dans le Nord de l’Ontario. Le Grand Nord de l’Ontario compte neuf zones dédiées aux fins de protection, dont cinq sont régies par la LPPRC.

Réussites attribuables à la Charte des droits environnementaux (CDE)
  • En 2001, Environmental Defence (qui s’appelait à l’époque Environmental Defence Canada), la Wildlands League (nommée auparavant Algonquin Wildlands League) et Ontario Nature (autrefois la Federation of Ontario Naturalists) ont soumis des demandes d’examen qui demandaient au gouvernement d’examiner le cadre législatif de l’Ontario en matière de zones protégées. Le commissaire à l’environnement a réitéré cette demande dans son rapport annuel de 2001-2002, et deux ans plus tard, le ministère a présenté une nouvelle loi qui a fait l’objet de commentaires de plus de 2 700 personnes par l’entremise du Registre environnemental. En 2006, le gouvernement de l’Ontario a adopté la Loi de 2006 sur les parcs provinciaux et les réserves de conservation, qui fait de l’intégrité écologique la priorité dans la planification et la gestion des parcs provinciaux et des réserves de conservation de l’Ontario.
Recommandations importantes du CEO demeurées en suspens
  • Dans le rapport annuel 2014-2015, le CEO recommande au ministère des Richesses naturelles et des Forêts de s’engager publiquement à abolir l’exploitation forestière commerciale dans le parc provincial Algonquin. L’exploitation forestière du parc provincial le plus apprécié et le plus visité de l’Ontario est toujours en cours et entraîne de graves répercussions sur l’intégrité écologique du parc.
  • Dans le rapport annuel 2014-2015, le CEO recommande au MRNF de créer un fonds annuel dédié et de définir des priorités stratégiques pour le rétablissement écologique des zones protégées. Peu de zones protégées sont des écosystèmes intacts et vierges : plusieurs zones sont aux prises avec des répercussions qui découlent d’anciens aménagements du territoire, en plus de la dégradation des fonctions écosystémiques actuellement causée par diverses pressions internes et externes. Un fonds dédié au rétablissement aiderait le ministère à veiller à ce que les zones protégées apportent les bénéfices écologiques escomptés.
  • Dans le rapport annuel 2012-2013, le CEO recommande au MRNF de cesser d’employer une approche de recouvrement des coûts en imposant des frais aux usagers pour tout ce qui est lié à la gestion des zones protégées de l’Ontario, exception faite des activités récréatives. L’approche du ministère qui consiste à miser sur le recouvrement des coûts ne garantit en rien que l’intégrité écologique (la conservation de la nature) sera préservée pour la vaste majorité des zones protégées dont les revenus ne suffisent pas à couvrir les coûts.
  • Dans le rapport spécial de 2012 sur la biodiversité, le CEO empresse de ministère des Richesses naturelles et des Forêts de faire en sorte que les zones terrestres et d’eaux intérieures soient conservées grâce à des réseaux écologiquement représentatifs et bien reliés d’aires protégées et qu’elles soient intégrées dans l’ensemble du paysage. Comme mentionné plus haut, l’Ontario s’est engagée à élargir son réseau de zones protégées, mais il reste encore beaucoup à faire avant d’atteindre la cible des 17 % d’ici 2020.
  • Dans le rapport annuel 2009-2010, le CEO recommande que le ministère des Richesses naturelles et des Forêts modifie la Loi de 2006 sur les parcs provinciaux et les réserves de conservation pour que les directives de gestion sur les zones protégées s'appliquent à la Couronne. Puisqu’aucun progrès n’a été réalisé, le MRNF n’est toujours pas tenu légalement de suivre les lignes directrices sur la gestion des zones protégées.
Rapports du CEO sur les parcs et les zones protégées

Le commissaire à l’environnement de l’Ontario (CEO) a fait des rapports approfondis sur les zones protégées et traité d’enjeux relatifs aux lois sur les zones protégées, le rôle important joué par les zones protégées dans la conservation de la biodiversité, la planification et la gestion des zones protégées ainsi que la capacité du MRNF à créer et gérer des zones protégées. Vous trouverez ci-dessous une sélection des rapports et articles du CEO sur les zones protégées. Vous pouvez également utiliser la barre de recherche ci-dessus afin de trouver un mot ou une phrase spécifique sur le site Web ou dans les rapports.

Planification et gestion des zones protégées

Haut de page